Ptitesgrainesdebonheur

D’où viennent ces pensées qui nous collent aux cerveaux ?

Que faire face aux pensées ?

Comment  les éviter ? Comment vivre au quotidien avec ses propres pensées ?

 

 

 

 

« Notre tête est ronde pour permettre à la pensée de changer de direction. » 

Francis PICABIA

 

La pensée est un mot très générique qui regroupe toutes les idées que nous  pouvons avoir :

 

  • pour réfléchir,

 

  • envisager des scénarios etc…

 

On peut classer les pensées en deux types :

 

  • le premier type de pensées est basé sur la réflexion, c’est ce que nous apprenons à faire à l’école avec les dissertations structurées.

 

  • le deuxième type de pensées, les pensées créatives, pour mettre en place des projets, créer ou changer des situations, mettre au point des nouveaux produits, de nouvelles politiques.

 

 Le plus intéressant à noter, c’est le fait que nous ne soyons pas totalement maîtres de nos pensées…

 

 

Tout le monde le constate:

  • à longueur de journée, un flux ininterrompu de pensées de différentes sortes, envahit notre cerveau dès que nous sommes réveillés.

 

« Vous êtes d’accord » ?

 

 

 

Ce genre de pensées sont des pensées parasites négatives qui remplissent notre tête, freinent les projets et empêchent la réussite.

 

Elles tournent en boucle dans notre esprit et augmentent notre stress. (environ 1 pensée toutes les 3 secondes).

 

« Rassurez-vous, ce n’est pas votre faute, c’est normal »

 

 

Comment faire quand elles sont envahissantes et dévastatrices de notre moral ?

 

Il est tout à fait normal d’avoir des pensées.

 

Souvent les personnes qui veulent s’en débarrasser cherchent  des distractions qui vont leur occuper l’esprit:

 

  • les jeux vidéos,

 

  • les séries,

 

  • Même les drogues.

 

Sauf que dès qu’elles arrêtent de se distraire, les pensées négatives reviennent en force par effet boomerang. « Vous avez dû le constater »

 

Cela crée :

  • des émotions désagréables,

 

  • de l’angoisse,

 

  • voire de l’anxiété.       « Ha, ce n’est pas top pour notre bien-être »

 

Ce qu’il faut comprendre, c’est que votre attention donnera de la force à la pensée que vous avez en tête.

 

Si vous focalisez votre attention sur une pensée donnée, celle-ci va devenir plus puissante et attirer vers elle d’autres pensées de la même catégorie.

 

C’est votre attention qui va permettre à la pensée de se développer.  « Alors je fais quoi ?« 

 

Face à la pensée parasite,  il s’agit d’arrêter l’activité que vous êtes en train de faire :

 

  • Marquer une pause,

 

  • Et se focaliser sur la pensée qui vient d’apparaître dans votre cerveau.

 

Vous la regardez en face et vous lui dites « Je suis là, je te vois venir… » En l’observant c’est comme si vous la geliez, vous la ralentissez,

ainsi elle ne pourra plus bouger ou se développer.

 

« Facile à dire mais l’application n’est pas évidente. Mais, cela vaut le coup d’essayer!!! »

 

 

 

Comment gérer son flux de pensées ?

 

Se préserver :

Dans le monde des réseaux sociaux et de l’information en continu, il semble nécessaire de rappeler que nous pouvons limiter le trop plein d’informations.

 

Apprendre à penser positivement :

 

Nous avons la possibilité d’agir sur 10% de nos pensées.

 

On peut alors travailler à en faire des pensées positives.

 

Ce n’est pas quelque chose de naturel pour nous qui sommes humains.

 

Pourtant, la pensée positive est une solution merveilleuse pour apprendre à gérer son stress.

 

Cela peut commencer par arrêter de se critiquer, ou formuler autrement ses phrases et ses pensées pour en faire des phrases positives.

 

« En fait, je m’apporte de la douceur »

 

Trois petits défis pour commencer :

 

  • On évite la négation dans les phrases,

 

  • On pense à exprimer sa gratitude,

 

  •  Et on valorise les autres sur leurs points forts plutôt que de leur parler de leur faiblesse!

 

Reprendre le contrôle :

 

Si nous sommes stressé(e)s, nous allons avoir tendance à nous morfondre plutôt que de chercher des solutions à nos problèmes.

 

Or, nous sommes responsables des pensées que nous créons, et de la manière dont nous percevons les choses.

 

On a tendance à anticiper un futur négatif, malgré nous.

 

Au contraire, en se consacrant à vivre pleinement le moment présent, on évite de faire un mauvais usage de la loi de l’attraction.

 

En anticipant quelque chose de négatif qui n’existe pas encore, on risque de l’attirer à soi.

 

Du coup, en se concentrant sur  le positif qui peut nous arriver, nous allons le voir apparaître dans notre vie, et là, on créer sa réalité.

 

« Excellente idée, j’essaie »

 

La respiration consciente :

 

Une solution simple et accessible à tous pour calmer le flux de pensées lorsqu’il devient une tempête intérieure:

 

 

Cet exercice de respiration très simple aide à apaiser les pensées et à réaligner le corps et l’esprit.

 

« J’inspire, je gonfle mon ventre ! J’expire, je rentre mon ventre »

 

Reconnaître l’inspiration et l’expiration pour ce qu’elles sont :

 

Cet exercice consiste à reconnaître notre inspiration pour ce qu’elle est : une simple inspiration,

et notre expiration : une simple expiration.

 

J’inspire, je sais que j’inspire

J’expire, je sais que j’expire

 

C’est simple mais l’effet est très profond.

 

Quand on se concentre pleinement sur notre inspiration, et qu’on la reconnaît comme telle, on se libère automatiquement du passé et du futur, et on revient à l’instant présent.

 

On commence à générer de l’énergie de pleine conscience et de concentration, qui sont les premiers paliers avant la liberté authentique.

 

« Quand je pense, je peux être perdu(e) dans mes pensées, je ne suis donc pas vraiment là mais quand j’inspire, je ramène mon esprit vers mon corps. Je sais que je suis vivant(e). »

 

J’inspire donc je suis.

J’inspire, je me réjouis de mon inspiration.

J’expire, je sais que je suis vivant(e).

 

 

 

 

Vous avez compris, vous n’empêcherez pas les pensées, vous ne les bloquerez pas non plus.

 

Vous les apaiserez        « Comment je fais ? »

 

Pour cela il suffit juste de les accueillirles écouter, respirer en conscience
et être dans l’instant présent.

 

Etre là…Juste là… 😉

Pour consulter notre page cliquer ci-dessous

Des enfants heureux, des parents épanouis

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *