Ptitesgrainesdebonheur

Chronique d’un Parent (Presque) Parfait : Noël.

Décembre est là, les fêtes de fin d’année se profilent, les préparatifs, les sapins et autres guirlandes. Les décorations sont toutes rassemblées en bas du sapin, le calendrier de l’Avent chocolaté a été mangé en une seule journée. Les enfants sont fatigués, énervés, excités. Une période où la patience (la leur et la nôtre) est mise à rude épreuve.

Un contexte qui offre aux petits et plus grands la magie des illuminations, mais aussi beaucoup de questions pour les parents.

 

Je suis un Parent (Presque) Parfait.

Maman de deux fillettes, je fais de mon mieux chaque jour

pour survivre auprès d’elles sereinement.

—————-

« Des parents comme les autres

pour une période de l’année pas comme les autres »

 

 

La lettre au Père Noël

 

le parent dictateur     De toute façon, qu’importe les souhaits de son enfant collés sur le papier, c’est lui qui décidera du jouet qui sera présent sous le sapin.

 

le parent prévoyant     Il épluche les catalogues à la recherche du jouet tant attendu par son enfant et se rue dans les magasins dès la mise en rayon du fameux jouet. Avant d’emballer le cadeau, il monte le jouet, l’établi, la petite cuisine…

 

du côté des enfants     La liste au Père Noël est un piège ! Gérer les listes à rallonge, ceux qui n’ont pas de demandes particulières et ceux qui, au contraire, ont des idées fixes sans alternative possible. Faire face aux demande improbables : mais où vais-je acheter cette poupée avec les cheveux arc-en-ciel, la robe paillettes et les yeux en or ?

 

Croire au Père Noël

 

le parent délégateur     A partir de fin Novembre, il offre au Père Noël son autorité. La période du chantage au Père Noël est alors officiellement ouverte « Sois sage car le Père Noël te voit… Si tu n’obéis pas, le Père Noël ne passera pas… »

 

le parent réaliste     Le Père Noël n’existe pas, un point c’est tout. Pour lui, cette histoire, sous fond de mensonge, risquerait de traumatiser ses enfants lors de la découverte de la « vérité ».

 

du côté des enfants     Faire face aux questions auxquelles on n’a pas vraiment de réponse : « Tom m’a dit que le Père Noël il existe pas. Tu crois que c’est vrai Maman?… » Il y a aussi ceux qui en ont peur « Mais il va rentrer dans la maison pendant qu’on dort??? Non, je veux pas faire la photo avec le gros monsieur habillé en rouge avec une barbe qui pique ! » sans oublier les questions d’ordre pratique « comment il va rentrer dans la maison : on n’a pas de cheminée !  Comment il fait pour distribuer les cadeaux de tous les enfants du monde en une seule nuit? ».

Quand fêter Noël

 

le parent traditionnel     La date c’est la date. Pas question de déroger, même si certains travaillent. Pourtant le 24 au midi, ou le 26 Décembre, tout le monde serait disponible…

 

le parent organisé     Chaque année, l’organisation est la même. A tour de rôle, les invitations sont calées entre famille et belle-famille. Euhh ça tombe comment en 2022?

 

le parent fêtard     Il arrive le 25 Décembre, avec la tête de ceux qui n’ont pas encore digéré le repas du réveillon et se sont couchés à 5h du matin… Tant pis pour la belle-mère qui a passé la matinée à cuisiner, pour ce parent, ce sera sieste après l’entrée.

 

du côté des enfants     C’est bien le calendrier de l’Avent qui donne la date du début des festivités. J-10 !

 

L’ouverture des cadeaux

 

le parent excité     C’est LE paparazzi de la journée, il prend TOUT en photo. Il ouvre même ses cadeaux avant les enfants.

 

le parent débordé     Souvent debout, rarement à table, toujours en décalé. Entre le repas du bébé, la couche du moyen à changer et la dispute des grands à gérer, il risque de louper l’ouverture des cadeaux (et elle a offert quoi Mamie Paulette ???).

 

le parent dévoué     Il passe 3 heures à faire le montage du château Playmobil, pendant que les autres profitent de l’apéro.

 

du côté des enfants Vive les cadeaux ! Bruyants : t’as déjà mal à la tête avant d’avoir avalé la moindre goutte d’alcool… Décevants : le petit dernier qui dit ouvertement à Mamie que son cadeau ne lui plaît pas du tout… Frustrants : l’ado fait la tête avec le livre que tu viens de lui offrir, il aurait préféré un billet pour s’acheter ce qu’il veut…

Le repas de Noël

 

le parent cuisinier     Au menu : biche rôtie aux airelles, écrasé de pomme de terre aux morilles et sauce grand veneur… sûrement délicieux mais au final les enfants (voire nous) préfèrent le jambon-chips-glace incontournable.

 

le parent malin     Il achète les menus tout faits, ou se fait inviter systématiquement. Bien pratiques les nappes et serviettes en papier. « J’espère qu’il y aura des restes pour le soir …».

 

du côté des enfants     On observe la joie qu’on les enfants de se retrouver entre cousins : ils passent le repas de Noël les yeux rivés sur leurs écrans (smartphone, console, tablette…). Ils se parlent par SMS d’un bout de la table à l’autre.

Après Noël

 

le parent maitre chanteur     Pendant quelques semaines, ça peut encore marcher « Si tu n’es pas sage, je confisque les cadeaux ! ».

 

le parent joueur     Chouette période : on a la chance d’être en vacances avec les enfants alors on en profite. On joue, on fait des expériences et des tours de magie ; sympas les nouveaux Légos, trop belle ta Barbie…

 

du côté des enfants     C’est quand le prochain Noël?

 

Et vous, quel parent êtes-vous?

Moi, sûrement un peu de chaque… mais chut!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *