Ptitesgrainesdebonheur

Le calendrier de l’Avent

 La rentrée, l’automne, Halloween, puis ça y est Novembre est arrivé. Les jours sont vraiment courts désormais. Noël approche à grands pas, les rayons des supermarchés se remplissent (déjà?) de jouets, les enfants commencent leur liste…

Une étape incontournable de cette période est le fameux CALENDRIER DE L’AVENT.

 

Un peu d’Histoire…

Le calendrier de l’Avent est une tradition d’origine germanique destinée à faire patienter les enfants jusqu’à Noël. Elle fait écho à l’attente des chrétiens lors du temps de l’Avent, clotûré par la naissance de Jésus-Christ dans la nuit de Noël.

Le calendrier a souvent la forme d’une planche cartonnée dans laquelle sont prédécoupées 24 fenêtres qu’on ouvre progressivement, une par jour, du 1er au 24 décembre

Le premier calendrier de l’Avent a été commercialisé en 1920. Chaque fenêtre contient alors une image illustrant une phrase de l’Evangile. En 1958 apparaissent les premières surprises en chocolat ou biscuits cachés à l’intérieur.

 

 

De nos jours

Depuis quelques décennies, les calendriers de l’Avent prennent des formes diverses : guirlandes, cornets, chaussettes ou sachets. Son contenu est aussi décliné sous toutes les coutures.

Nous retrouvons le « classique » qui renferme des chocolats (de plus ou moins bonne qualité, n’est-ce pas?). Certains y cachent des jouets, les grandes marques se sont emparés de ce marché juteux…

Les adultes ne sont pas en reste avec des calendriers conçus pour eux : maquillage, bières, thés…

Dans le commerce, on en trouve à tous les prix, de toutes sortes. Commence alors un vrai casse-tête car oui, il en faut un pour chacun, alors Playmobil, Spiderman ou Reine des Neiges? Chocolat ou jouet? Acheté ou fait maison?

 

Et si, cette année, on faisait différemment?

 

De nombreuses idées foisonnent sur le net, en proposant des calendriers à fabriquer soi-même.

Mais bon, je n’ai pas toujours le temps ,ni l’envie, ni les capacités « bricolesques » pour me lancer dans de grandes réalisations avec les enfants…

Alors, l’année dernière, je me suis lancée!

Je garde les idées du concept « calendrier de l’Avent » … et je personnalise :

 

  • 24 surprises à préparer
    Récupérer 24 rouleaux de papier WC (oui, il faut s’y prendre à l’avance!).Les aplatir, y glisser le papier ou petit objet et fermer les côtés en les pliant. Recouvrir l’ensemble de papier crépon, ruban ou décorer le rouleau. A faire avec Chéri (devant un match de foot si besoin), c’est plus sympa.

 

  • un nouveau calendrier cette année

Place aux explications : Chez nous, l’année dernière, des petits papiers ont remplacé les chocolats ou autres jouets. Chaque jour, une image, un dessin ou un petit texte (oufff, la grande sait lire!). Cette année, en famille, nous allons nous retrouver, passer du temps ensemble, partager, échanger, être dans l’instant présent. Oui, c’est possible grâce au calendrier de l’Avent.

Bon, il va falloir gérer les « il est où le chocolat? », « c’est pas un cadeau, ça! », « Je veux les Peppa Pig ». Au départ, l’enfant peut ne pas être habitué mais le jeu en vaut la chandelle.

  • un contenu attayant

Les petits papiers proposaient de passer des moments en famille :

BON pour des chatouilles dans le dos (on adore ça!), un bain avec Maman, on fait un jeu de société, on prépare des cartes de voeux, on fait une cabane avec des tissus…

Il y avait aussi les sorties en famille : marché de Noël, piscine, forêt…

Des cartes « gourmandes » : on fait des gaufres, une fondue au chocolat, ce soir on mange un pique-nique sur le tapis…

Des p’tits cadeaux : bonbon ou chocolat, gommettes, images…

Les papiers « mots agréables » : à compléter par chacun, enfants et parents pour se faire chaud au coeur : « j’aime… », « tu es… », « merci pour… », « Mon souhait de Noël… »

L’important est de proposer des choses qui changent du quotidien, d’instaurer un dialogue paisible, de partager des moments de complicité avec ses enfants, de prendre le temps chaque jour pour un petit plaisir. Chacun peut personnaliser ces idées en fonction de sa famille, de ses envies et besoins.

  • Des cadeaux à ouvrir chaque jour

Inscrire les numéros de 1 à 24 sur le cadeau. L’enfant cherche la date et peut ouvrir le paquet. Il est très important de planifier les surprises, cela demande beaucoup d’anticipation (non, on ne propose pas d’aller à la piscine le lundi soir alors qu’on rentre du travail à 19h!). Si on a dit ballade en famille, pas question d’annuler (sauf gastro évidemment!). Eventuellement, on peut toujours proposer de reporter ou échanger… mais le mieux est de s’y tenir. Donc, prévoir les p’tits cadeaux les soirs où on sait que l’on a moins de temps, les sorties pour les week-ends et les p’tits mots agréables distillés chaque semaine.

 

  • Dans l’attente de Noël …

Nous avons tenté, non pas de retrouver l’esprit de Noël, notion bien abstraite et d’interprétation personnelle, mais de créer

NOTRE ESPRIT DE NOËL.

Les papiers ont été collés chaque jour sur panneau. Chacun a pu y apporter sa touche de décoration. Il est resté dans le salon jusqu’en Janvier. On a ainsi pu le lire, le regarder, nommer les émotions qu’il suscitait. Ensuite, ne pouvant nous résoudre à le ranger dans un placard, il trône (traîne?) dans la salle de jeux. De temps en temps, une phrase : « Quand est-ce qu’on reprend le bain toutes les deux? ».

 

« il était bien ce calendrier, on le refera l’année prochaine? » Alizée, 6ans1/2

Et chez vous, il est comment votre calendrier de l’Avent?

 

2 thoughts on “Le calendrier de l’Avent

  1. Christelle de Concarneau dit :

    Super idée Solenn !! Mais chez nous cette année, il n’y aura pas de calendrier de l’Avent… je m’explique : trop d’attente l’année dernière, trop d’excitation, d’énervement, de « j’ai été sage ? » « tu crois que j’aurai des cadeaux ». Tous les soirs, le calendrier de l’Avent rappelait que Noël était tout proche. Alors cette année, on va faire autrement. Noël, on va en parler le plus tard possible. Par petite touche, juste pour le plaisir de partager ces moments de préparation et d’attente… La lettre au Père Noël ?? En-a-t-il vraiment besoin ? Mes enfants décideront si ils veulent en écrire une, on verra bien…Des bises et… Joyeux Noël !

    1. Solenn BROCHET-MANOUBY dit :

      Merci pour ton commentaire Christelle. En effet, cette période d' »Avent » Noël n’est pas toujours la période la plus calme pour les jeunes enfants. La magie, les illuminations font face à l’effervescence des magasins et autres animations. Tout cela crée souvent de l’impatience. A chacun de trouver la meilleure formule, l’important étant de passer de bons moments en famille. N’oublions pas que « le trajet fait partie du voyage ». Quant à la « lettre » au « Père Noël », rdv aux prochains articles….. Bises et bons préparatifs!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *